e-marin'lab - Les établissements associés
Logo Sorbonne Universités Logo e-marin'lab

Les établissements associés au projet e-marin'lab

Carte de France avec la position géographique des établissements associés au projet

Sorbonne Universités

Photo de la Sorbonne


Sorbonne-Universités est un pôle universitaire français d’envergure internationale qui regroupe 11 membres fondateurs dont l’Université Paris-Sorbonne, l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) et l’INSEAD, ainsi que le Centre National de la Recherche Scientifique. Sorbonne-Universités compte également 11 établissements associés.

Ses établissements fondateurs couvrent l'ensemble des disciplines académiques : droit, économie, gestion, lettres, civilisations, arts, management, médecine, marketing, sciences humaines & sociales et sciences & technologie. Sorbonne-Universités combine ainsi une offre de formation originale avec une recherche de premier plan, au coeur des disciplines et à leurs interfaces.

En réunissant près de 2 900 enseignants-chercheurs titulaires, 55 000 étudiants dont 5 200 doctorants français et étrangers, en développant des recherches coordonnées dans toutes les disciplines universitaires, en proposant une signature commune pour les thèses soutenues, en favorisant la transversalité entre ses laboratoires et en intensifiant les collaborations et partenariats scientifiques, Sorbonne-Universités s’impose comme un grand centre de recherche pluridisciplinaire de renommée mondiale.

Université Pierre et Marie Curie

Photo de la tour Jussieu


L’UPMC est le plus grand complexe scientifique et médical de France, et couvre l'ensemble des champs disciplinaires en science, technologie et médecine, répartis dans 125 laboratoires de recherche. Elle accueille 34 000 étudiants et emploie plus de 10 000 personnes dont 6 200 chercheurs et enseignants-chercheurs.

L’UPMC a la particularité d’être répartie sur plusieurs sites : le campus principal Jussieu se situe à Paris mais elle possède de nombreuses autres implantations dans la capitale. Egalement, l’UPMC dispose d’un réseau unique de 3 stations marines à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), Roscoff (Finistère) et Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes) qui, associées à 2 laboratoires de Jussieu, fait de l’université une des toutes premières en sciences de la mer et conduit dans ce domaine des recherches de haut niveau et propose une importante offre de formation.

L'Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer

Photo Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer


L’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer (OOB), aussi connu sous le nom de Laboratoire Arago, a été fondé en 1881. Cette station marine méditerranéenne, située en Languedoc-Roussillon, est un lieu privilégié pour l’étude de la biologie marine et de l’océanographie. L’OOB est à l’origine à proximité de la première Réserve Naturelle Marine française, la réserve de Cerbère-Banyuls aujourd’hui intégrée au sein du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion. Ces deux aires marines protégées témoignent de l’exceptionnelle diversité de cette région comprenant une grande variété de biotopes le long d’un continuum terre-mer.

Depuis sa création, l’OOB est un centre d’expérimentation, de formation et de diffusion des connaissances scientifiques accueillant tous les ans de nombreux étudiants et chercheurs du monde entier, grâce à des structures d’hébergement et de restauration de haut niveau.

Les recherches à l'OOB s’inscrivent dans quatre champs thématiques : les réponses des écosystèmes aux changements globaux, l’écologie marine fondamentale, la biologie des organismes modèles marins et les biotechnologies marines. Ces recherches s’appuient sur des plateformes technologiques de pointe et des partenariats public et privés. Enfin, l’OOB présente au public la biodiversité marine et terrestre à travers un centre de médiation scientifique en pleine expansion, le Biodiversarium, qui comprend un aquarium public et le jardin méditerranéen du Mas de la Serre.

La Station Biologique de Roscoff

Photo station marine de Roscoff


La Station Biologique de Roscoff (UPMC-CNRS) est un centre de recherche fondé en 1872 sur la côte nord de la Bretagne, un lieu exceptionnel de biodiversité. Elle dépend de l’Université Pierre et Marie Curie et du CNRS. Les recherches qui y sont conduites font appel aux méthodes les plus modernes de la biologie moléculaire et cellulaire, en particulier la génomique et ses corollaires, ainsi qu’aux interfaces avec les sciences de l’environnement, la chimie et les mathématiques. Les recherches mises en œuvre ont pour objectif de mieux comprendre l’évolution de la vie, ainsi que le fonctionnement des écosystèmes et l’adaptation des organismes marins face au changement global. Les principaux modèles expérimentaux incluent des bactéries, des végétaux (micro-algues, macro-algues rouges et brunes), des invertébrés (cione, crépidule, vers, oursin…), des vertébrés (lamproie, roussette)…

La SBR assure aussi une mission de formation universitaire. Depuis quelques années, la quantité et la diversité de l’enseignement académique initial proposé à la SBR se sont beaucoup développées, notamment vers des formations innovantes, professionnalisantes et à fort contenu biotechnologique. Par ses dispositifs modernes d’enseignement et sa situation « les pieds dans l’eau », la Station biologique de Roscoff offre un cadre et des conditions de travail privilégiés.

La SBR offre un accès à son centre de ressources biologiques marines associé à un ensemble de plateforme technologique ainsi qu’aux infrastructures d’accueil (laboratoires, hébergement, restauration). Une équipe dédiée à l’accueil scientifique facilite l’accès à la Station Biologique et ses services.

L'Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-mer

Photo station marine de Villefranche-sur-mer


L’Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-mer est situé sur la côte d’Azur, à proximité de Nice. Cet établissement a été imaginé puis mis en place dès la fin du XIXème siècle. Il représente aujourd’hui un lieu unique de pluridisciplinarité avec des laboratoires reconnus par le CNRS dédiés à la biologie cellulaire, à l'océanologie pélagique, biologique, biochimique, physique et chimique.

Une des missions de l'Observatoire Océanologique de Villefranche est le suivi systématique et régulier de l'environnement marin. La situation géographique de la rade et son ouverture vers la haute mer (plateau continental très réduit) rendent ces mesures particulièrement pertinentes pour comprendre le fonctionnement de la Mer Ligure et, plus généralement, de la Méditerranée.

L'Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer est une Ecole Interne de l’UPMC et assure, à ce titre, des enseignements de formation initiale et continue. Les enseignements sont en très forte relation avec le milieu marin dans trois disciplines complémentaires : l'Océanographie, la Biologie du Développement et les Géosciences, en articulation avec les axes de recherche fondamentale. Ils proposent des stages pédagogiques à la mer combinés à l’exploitation immédiate des données acquises, aux étudiants de master de l’UPMC ainsi qu’à de nombreuses universités françaises et étrangères.

Le Muséum National d'Histoire Naturelle

Photo du Museum Nationale d'Histoire Naturelle


Cette institution historique a été créée en 1635. A l’origine jardin royal à vocation médicinale et lieu d’enseignement, elle est devenue Museum d’Histoire naturelle en 1793. Depuis quatre siècles, elle est à la source de découvertes scientifiques majeures en sciences naturelles. Elle s’est développée au fil du temps grâce à de grands esprits. Buffon au XVIIIe siècle, Daubenton, Lamarck, Geoffroy Saint-Hilaire ou encore Cuvier au XIXe siècle ont dispensé un enseignement hors pair, enrichi et étudié les collections et ont eu à cœur de transmettre leurs savoirs au public.

Centre de recherche, le Museum s’appuie sur des travaux en laboratoire et des expéditions dans le monde entier, un grand éventail de disciplines, des collections exceptionnelles et une expertise reconnue. A travers l’enseignement ou les actions de diffusion, il a également pour mission de partager ses savoirs. Avec un objectif clair : rendre les connaissances sur la nature accessibles à tous et sensibiliser le plus grand nombre à la protection de notre planète. La prise de conscience environnementale et la sauvegarde de la planète sont au cœur des débats contemporains. Totalement engagé sur ces questions, le Museum occupe une position de référence grâce à des missions variées : la recherche fondamentale et appliquée, la conservation et l’enrichissement des collections, l’enseignement, l’expertise et la diffusion des connaissances.

Une des particularités du Museum est de répartir son activité sur 12 sites dans toute la France. Son cœur historique est situé à Paris, au Jardin des Plantes, qui accueille des laboratoires, des galeries d'exposition, une ménagerie ou des lieux d’enseignement. Citons également deux autres lieux parisiens incontournables, le Parc Zoologique de Paris et le Musée de l’Homme. En région, le Museum dispose de deux stations marines (Dinard et Concarneau), un arboretum, un parc zoologique, des jardins botaniques, un chantier de fouilles préhistoriques, des laboratoires associés.